Crise d’angoisse chez le chien : quels symptômes ?

Crise d’angoisse chez le chien : quels symptômes ?

Crise d’angoisse chez le chien : quels symptômes ? 560 420 Zylkène

L’anxiété chez le chien : comment gérer la crise d’angoisse ?

La crise d’angoisse apparaît de façon brutale chez le chien. Cet état de panique révèle un mal être qui se manifeste par des crises soudaines et rapides. Mais comment gérer la crise d’angoisse du chien ? Quelles sont les raisons de ce trouble anxieux ? Y-a-t-il des solutions pour apaiser le chien ? On vous dit tout !

Anxiété et peur : la même émotion assimilée au stress chez le chien ?

La frontière entre ces deux émotions est réellement fine ! Le chien a peur lors de la présence d’un danger immédiat qui est parfaitement identifiable par le maître (bruits forts, visite chez le vétérinaire…). L’anxiété est un état émotionnel et comportemental qui s’installe sur le long terme. Si elle n’est pas prise en charge rapidement par un vétérinaire, le chien peut développer un état de stress chronique.

Pourquoi un chien est anxieux ?

Plusieurs causes peuvent déclencher de l’anxiété chez le chien. Son origine peut naître d’une expérience négative ultérieure, d’un manque de socialisation ou d’un problème dans l’environnement actuel de l’animal. Dès qu’il est chiot, il doit suivre un apprentissage ayant pour but de l’habituer à des stimuli, des rencontres (congénères et humains) et à des environnements différents (ville, campagne…) afin que le chien soit à l’aise au cours de sa vie d’adulte.

Les signes de stress chez le chien :

Le chien adopte des postures différentes lorsqu’il est confronté à une situation stressante. Il s’agit de signaux d’apaisement qui permettent d’exprimer son mal-être. Ces signaux l’apaisent quand il se trouve dans un état inconfortable. Ils servent principalement à désamorcer le conflit qui se trouve devant lui… c’est un signal d’alerte avant une possible agression notamment si le chien ne peut pas fuir.

  • Bâillement
  • Léchage des babines
  • Clignement des yeux
  • Détournement de la tête
  • Aboiements
  • Soumission sur le dos
  • Babines retroussées
  • Posture basse
  • Queue entre les pattes
  • Hypersalivation

La crise d’angoisse : zoom sur l’anxiété paroxystique du chien

L’anxiété paroxystique désigne une crise d’angoisse qui peut durer plusieurs minutes. Cette crise apparaît soudainement (de façon très brutale) accompagnée de différents signes cliniques de courte durée.

  • Troubles digestifs: vomissements et diarrhées.
  • Hypersalivation: salivation excessive lors d’un stress intense.
  • Vidange des glandes anales: liquide nauséabond projeté à plus d’un mètre.
  • Mictions et défécations émotionnelles: émission en petite quantité.
  • Tachycardie: le chien cherche de l’air et à une fréquence cardiaque élevée.
  • Tremblements: le chien se met à trembler à niveau des membres.
  • Perte d’équilibre et convulsions: semblable à une crise d’épilepsie, le chien tombe au sol et ses pattes se mettent à pédaler.

Une technique assez simple consiste à prendre l’animal dans les bras et à le caresser afin de le rassurer. Cette attention du maître suffit pour atténuer la crise d’angoisse. Lors de cette crise spectaculaire, le chien peut également chercher à tout prix une porte de sortie… la fuite reste la meilleure solution pour atténuer ce mal-être ! Cette action particulièrement violente semble se manifester sans la maîtrise du comportement (fuir par la fenêtre ou franchir brusquement une porte).  Certaines races sont prédisposées à la crise d’angoisse comme le Doberman, le Berger Allemand, le Caniche miniature, le Setter Irlandais…

Le chien doit être pris en charge par un vétérinaire pour apaiser cette anxiété. Un traitement médicamenteux sera généralement prescrit. La thérapie comportementale est vivement conseillée pour modifier le comportement du chien grâce à l’habituation. Il s’agit d’un renforcement positif par le biais de récompenses (friandises, félicitations…) lors de la disparition de la réponse d’alerte face à un stimulus sensible (à force de répétition tout en laissant la possibilité de fuite de l’animal).

Chien agressif : le trouble du comportement secondaire à l’anxiété !

L’agressivité du chien intervient quand l’animal n’a pas la possibilité de fuir la situation stressante. Dans ce cas bien précis, la morsure est tout simplement la réponse à un stress environnemental ! Cette réaction émotionnelle est ritualisée (quand le chien est correctement socialisé) :

  • La menace: le chien grogne avec les babines retroussées. Il s’agit de tenir à distance un individu, un objet ou un congénère.
  • La morsure: si les premiers signaux d’alerte n’ont pas été pris en compte, le chien mord. Le passage à l’acte est rapide mais peut être répétitif.
  • L’apaisement: le chien adopte différentes postures pour exprimer ses regrets comme couché à plat ventre ou il part se cacher.

Il est essentiel d’aider son chien à vaincre ses peurs car ce comportement agressif est dangereux pour les personnes du foyer. Les expériences négatives doivent être transformées en positivité. Il est inutile de punir le chien car elle peut accentuer l’anxiété et dégrader la relation homme/animal. Le maître doit être à l’écoute de son chien et bien observer son langage corporel dont notamment les signaux d’apaisement. Par ailleurs, le vétérinaire peut prescrire un traitement pour atténuer le trouble agressif.

Quelles solutions pour traiter l’anxiété chez le chien ?

Occuper le chien est une excellente technique qui permet de focaliser son attention sur un objet en particulier afin de lui faire oublier la cause de l’anxiété. Celui-ci a besoin d’être occupé mentalement et physiquement pour être bien dans ses pattes par le biais de différents jeux comme les jouets, os (bois de cerf, os en caoutchouc…) et les cordes à mâcher dont la mastication se révèle être un grand exutoire pour l’animal. Les peluches toutes douces apportent également un grand réconfort !

Faire appel à un vétérinaire comportementaliste est une bonne idée pour avoir la bonne méthode sur la technique de l’habituation. Il donnera de précieux conseils sur le principe du renforcement positif.

Toutes ces solutions peuvent être accompagnées d’un aliment complémentaire à base d’alpha-casozépine d’origine naturelle pour aider le chien à surmonter ces situations inhabituelles.

4.3/5 - (14 votes)