Les symptômes du stress chez le chat : Les connaitre pour mieux anticiper

Les symptômes du stress chez le chat : Les connaitre pour mieux anticiper

Les symptômes du stress chez le chat : Les connaitre pour mieux anticiper 560 420 Zylkène

Le chat est un animal sensible qui peut facilement se retrouver stressé : un visiteur à la maison, un bruit intempestif, un meuble déplacé, des changements d’environnement répétés, le partage du territoire avec un autre animal, l’anxiété liée à la séparation, etc…

Les chats stressés ont tendance à se replier sur eux-mêmes, à se cacher, à développer des manies ou à adopter un comportement destructeur, courir partout dans la maison, faire leurs griffes sur les meubles ou uriner à l’intérieur.

Les causes de stress chez le chat

Les chats sont très sensibles et ne réagissent pas toujours bien à des changements d‘habitudes. Si votre chat a récemment changé de comportement, passez en revue les nouveautés et les changements survenus dernièrement. Cela peut vous permettre d’identifier la source du stress de votre animal et ainsi, pouvoir mettre en place des mesures pour l’apaiser.

De nombreuses causes peuvent être à l’origine du stress chez le chat, comme un déménagement, des travaux de construction ou de jardinage, un nouvel animal au sein du foyer (ou une nouvelle personne), un chat rival installé nouvellement dans le voisinage, etc…

 

Les symptômes du stress chez le chat

Les symptômes du stress chez le chat sont nombreux : le chat peut se souiller (absence de toilette) ou au contraire effectuer une toilette excessive, demeurer apathique et immobile toute la journée, faire du marquage urinaire, griffer plus que d’ordinaire, manifester une agressivité anormale, miauler énormément, perdre l’appétit ou au contraire devenir boulimique, être nerveux, etc…

Le marquage urinaire, les griffades, l’agressivité et l’inhibition de l’appétit ou au contraire la boulimie peuvent survenir lorsque votre chat ne peut pas organiser son territoire comme il le souhaite (vie en appartement, cohabitation avec d’autres animaux, absence d’accès à l’extérieur, etc…).

La malpropreté urinaire se manifeste de deux manières, l’élimination hors de la litière ou le marquage urinaire, qui ne doivent pas être confondues car elles ne sont pas reliées aux mêmes problèmes.

Si le chat urine sur une surface horizontale en adoptant la même position que lorsqu’il urine dans sa litière, cela peut être lié à des problèmes urinaires qui nécessitent une consultation chez le vétérinaire.

Si le chat urine sur une surface verticale en se tenant debout et en envoyant un faible jet d’urine à environ 20 cm du sol, il s’agit plutôt de marquage urinaire. Ce comportement est généralement associé à un événement stressant ou à un changement dans son environnement.

Comme avec le marquage urinaire, le chat utilise les griffades pour déposer des phéromones et ainsi signaler aux autres sa présence et son territoire. Le chat gratte naturellement pour faire ses griffes, notamment sur son griffoir, mais des griffades verticales partout dans la maison, en particulier dans les endroits visibles, sont des signes d’anxiété et de stress.

 

Si votre chat présente un des comportements exposés précédemment, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire. Il y a de fortes chances qu’il vous propose un produit naturel à base d’alpha-casozépine (Zylkene) pendant plusieurs semaines pour apaiser votre animal associé ou non à des phéromones à diffuser et pulvériser dans votre habitat. Quelle que soit la solution envisagée, il vous donnera de précieux conseils pour rapidement stopper ces désagréments.

 

5/5 - (1 vote)