En voiture avec mon chat : Comment voyager sans crainte ?

En voiture avec mon chat : Comment voyager sans crainte ?

En voiture avec mon chat : Comment voyager sans crainte ? 560 420 Zylkène

Le chat est un animal casanier et craintif… Très peu habitué à être transporté, ce changement d’environnement peut rapidement le perturber avec l’apparition de signes de d’agitation. Mais comment préparer votre chat à un trajet en voiture ? Découvrez tous nos conseils pour que le transport de votre chat en cage se passe en toute tranquillité !

Comment transporter votre chat en voiture ?

La cage de transport est l’accessoire primordial pour transporter votre chat en voiture. Elle doit être choisie en fonction du gabarit de votre chat. Il est important qu’elle soit suffisamment aérée et  assez grande pour que votre chat puisse se tenir debout, se retourner et s’allonger. Plusieurs tailles et formes existent… il convient de la choisir en fonction du poids de votre animal de compagnie. En effet, la cage de transport ne sera pas la même entre un chat européen de 4 kg et un Maine Coon de 8 kg. Vous comprenez donc que votre choix doit être en adéquation avec la morphologie de votre chat. Afin de garantir sa sécurité en voiture, la cage de transport est dotée d’une anse qui facilite le passage de la ceinture de sécurité. Ainsi, l’équipement reste bien en place sur le siège de la voiture. Certains modèles sont également équipés de récipients qui permettent d’accueillir de l’eau et de la nourriture… ils sont très pratiques lors de long trajet.

La cage de transport : comment préparer votre chat à un trajet en voiture ?

Pour que le voyage s’effectue dans de bonnes conditions, il est nécessaire que votre chat soit habitué à cet habitacle. Habituez-le dès son plus jeune âge à la cage de transport ! Il est important qu’il associe cette promenade à un moment de joie et de bien-être. Si ce n’est pas le cas, nous vous conseillons de laisser la cage de transport ouverte dans votre salon afin que le chat s’habitue à sa présence. Vous pouvez y placer ses jouets préférés et une couverture avec son odeur. Ce nouvel accessoire va susciter chez lui de la curiosité et il va être amené naturellement à la visiter. Quand votre chat va se sentir à l’aise… il convient donc de commencer par faire des trajets courts pour l’habituer aux mouvements et aux bruits de la voiture.

Pendant le trajet en voiture avec votre chat : les précautions à prendre !

Vous devez absolument laisser votre chat à l’intérieur de la cage de transport pendant le trajet en voiture. Un animal libre de ses mouvements peut devenir un véritable danger de la route. Conduisez prudemment et sereinement avec une conduite souple pour éviter davantage de stress pour le chat. Il est vivement conseillé de faire des pauses au moins toutes les deux heures pour qu’il puisse se dégourdir un peu les pattes… n’oubliez pas de lui mettre un harnais et de le tenir en laisse. Il est vraiment très rare qu’un animal fasse ses besoins dans un bac à litière. Cependant, vous pouvez lui proposer de l’eau pour qu’il puisse se désaltérer.

Comment savoir si votre chat stresse en voiture ?

Un chat qui stresse en voiture est facilement reconnaissable grâce à l’apparition de divers signes cliniques. Ces troubles troubles doivent être identités pendant les trajets courts… afin de traiter le chat avec une solution adéquate pour les longs trajets.

 

  • Salivation: le chat produit une quantité excessive de salive. L’hypersalivation apparaît lors d’un moment de stress intense.
  • Halètement: il halète pour réguler sa température corporelle. La température monte vite dans l’habitacle. Humidifiez régulièrement son pelage avec un gant de toilette. En cas de forte chaleur, placez une serviette éponge humide sur sa caisse. À l’arrêt, donnez-lui à boire.  Ce signe évoque également une anxiété lors d’un déplacement en voiture.
  • Miaulements: le chat émet des miaulements longs, forts et graves. Ces pleurs sont le signe d’un mal-être en voiture.
  • Agitation: il ne cesse de bouger… comme un lion en cage. Le chat se sent tout simplement mal en voiture. Attention à bien fermer la cage de transport au risque qu’il ne prenne la poudre d’escampette.
  • Mictions: les petits accidents de malpropreté ne sont pas rares. N’hésitez pas à glisser une alèse au fond de la cage de transport pour absorber le liquide et ainsi éviter que le chat ne baigne dans son urine.

Votre chat est malade en voiture : gérer le mal des transports !

Le chat malade en voiture souffre du mal des transports. Ce phénomène est très courant… il est provoqué par le stress et les stimulations de l’oreille internet (gestion de l’équilibre). Certaines manifestations doivent vous alerter comme des vomissements, de la diarrhée, des nausées, des mictions, de la salivation voire des miaulements. Ces symptômes se déclenchent dès que la voiture commence à rouler. Pour limiter le risque que le chat se rende malade en voiture, il y a quelques précautions à prendre. Le chat doit être mis à la diète dès la veille au soir (si vous partez le matin). En effet, c’est son estomac qui favorise les vomissements et les nausées. Il est vivement conseillé de ne pas fumer… tant pour votre santé que celle de votre petit compagnon à 4 pattes ! Faites régulièrement des pauses pour qu’il prenne l’air et se désaltère et adaptez une conduite souple sans freinage brusque.

Les produits pour transporter votre chat en voiture :

Divers traitements existent pour soulager le chat lors de situations déstabilisantes. N’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire qui vous conseillera sur la prise en charge la plus appropriée.

  • Les phéromones: le spray peut être utilisé dans les situations où votre chat a besoin de se sentir rassuré et à l’aise dans son environnement notamment lors de son transport dans sa cage. A pulvériser à l’intérieur de la cage de transport avant introduction du chat. Les effets du spray durent environ 5 heures.
  • Alpha-casozépine: l’aliment complémentaire d’origine naturelle aide votre chat à faire face aux situations déstabilisantes. Il contient une molécule issue d’une protéine de lait qui contribue au bien-être de votre animal de compagnie.
  • Les antiémétiques: ils sont très efficaces pour lutter contre le mal des transports… et contribuent à la suppression des nausées. A donner quelques heures avant le départ.

 

Donnez votre avis !